0637473761 contact@spacebrush.net
ANALYSES

un fauteuil pour trois – Telquel.ma

5views


Le 5e congrès national du Parti authenticité et modernité (PAM), tenu les 9 et 10 février 2024 à Bouznika, a laissé une empreinte marquante, mettant en lumière une lacune notable : l’absence d’un leader déterminé à assumer la responsabilité du poste de secrétaire général, destiné à succéder à Abdellatif Ouahbi, en fonction depuis février 2020. Malgré l’ouverture des candidatures le 2 février, aucun membre du bureau politique n’a manifesté l’ambition de diriger le PAM au cours des quatre prochaines années. Des rumeurs en coulisses laissaient entendre le refus de la deuxième personnalité politique du parti, Fatima Ezzahra El Mansouri, de se porter candidate, malgré les pressions exercées par son entourage, notamment par la jeunesse du parti. Une situation inédite pour un parti politique marocain qui, en outre,…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Soutenez un média indépendant et exigeant

  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés



Source

Leave a Response