0637473761 contact@spacebrush.net
ACTUALITÉS

L’OL sort Strasbourg aux tirs au but et se faufile en demi-finales – Coupe de France – Quarts – Lyon-Strasbourg (0-0, 4 TAB 3)

4views


Olympique lyonnais 0-0 (4 TAB 3) RC Strasbourg

On se plaignait du spectacle offert en Ligue des champions ? Quelques jours après s’être fait chiper sa dixième place par ces mêmes Lyonnais, un Strasbourg en crise avait l’occasion de se venger ce mardi soir au Groupama Stadium. Entre un OL vainqueur de ses cinq derniers matchs et un RCS incapable de s’imposer en championnat cette année, la décision a tardé à venir, mais c’est finalement la recrue Lucas Perri qui a offert la qualification aux Gones en sortant le premier tir au but strasbourgeois.

Benrahma, la (seule) menace

Le premier acte n’est franchement pas emballant. Lyon s’installe dans la moitié de terrains de Strasbourgeois bien en place, mais quasiment jamais inquiétants dans la partie de terrain adverse. Une fois n’est pas coutume, l’OL penche sérieusement à gauche, emmené par Saïd Benrahma, remuant et disponible, à défaut d’être vraiment dangereux. Sans être transcendants, les locaux montrent un visage qu’on n’aurait pu soupçonner avant leur cure hivernale : dominateurs et maîtres de leurs sujets (65% de possession en première période). Tout juste un décalage de Benrahma ou un contre emmené par Kevin Gameiro suscitent un semblant d’agitation, mais les portiers peuvent aller se réchauffer les paluches sans avoir été mis une seule fois à contribution à la pause.

Voyage au bout de l’ennui

Décidé à changer le cours des choses, Alexandre Lacazette se met enfin en valeur, d’une superbe simulation qui ne trompe personnes vingt secondes après la fin de l’entracte. Maxence Caqueret a ce qui ressemble à la première occasion du match au bout du pied, mais sa tentative du point de penalty à la réception d’une frappe contrée de Benrahma s’envole (51e). L’Algérien, décidément le plus agité de la bande, est tout proche d’ouvrir le score, mais son corner direct s’écrase sur l’intérieur du poteau du jeune Alaa Bellaarouch, plutôt verni sur le coup (56e). Le rythme atteint un niveau abyssal, sans Lacazette, sorti touché, et Strasbourg cadre la première tentative de la rencontre à la 77e minute. Avant que Junior Mwanga ne trouve le petit filet extérieur de Lucas Perri (79e).

Gift Orbán répond à sa manière, mais Bellaarouche ne manque pas l’occasion de se montrer enfin (81e). Trouvé au second poteau par Nicolás Tagliafico, Benrahma est privé in extremis de l’ouverture du score (84e). Soucieux d’animer le spectacle, Duje Ćaleta-Car et Ibrahima Sissoko décident de se chauffer, mais rien n’y fait. C’est donc aux tirs au but que la différence doit se faire. S’il a dû attendre tout le match pour se montrer, Perri entre fort dans la séance, et sort la première tentative de Thomas Delaine. Lucas Perrin peut craquer sur l’ultime tir au but alsacien, les Lyonnais, cliniques, filent en demi-finales. Pour rêver d’Europe ?


 Olympique lyonnais (4-3-3) : Perri – Maitland-Niles, O’Brien, Ćaleta-Car, Tagliafico – Caqueret, Matić, Mangala (Cherki, 77e)- Nuamah (Fofana, 77e), Lacazette  (Orbán, 66e), Benrahma. Entraîneur : Pierre Sage.

Strasbourg (3-4-3) : Bellaarouche – Sissoko, Doukouré, Perrin – Guilbert (Nzinguila, 87e), Mwanga (Senaya, 87e), Sow, Delaine – Bakwa, Gameiro (Emegha, 64e), Angelo (Diarra, 46e). Entraîneur : Patrick Vieira.



Source

Leave a Response